un débat "controversé" sur le foulard

Publié le par Mouedden

 

Un débat « controversé » sur le foulard

 


par Mouedden Mohsin
 

Le débat dominical sur le foulard avec la nouvelle élue, Mahinur Ozdemir (CDH) prouve une fois de plus, que les préjugés tenaces ressassés tant de fois à l’antenne ont encore la vie dure.

L’élue respectable de par son engagement politique et féministe, Antoinette Spaak met en avant le fait qu’elle a été gênée par les applaudissements lors de la prestation de serment de Mahinur Ozdemir. Elle oublie volontairement ( ?) les applaudissements suscités par la prestation de serment de Charles Picqué. Son argument tombe à l’eau. De plus comme l’a bien rappelé Radouane Bouhlal, président du MRAX, les autres élus, notamment d’origines africaines soutenus par Spaak (Sidibé et Mandaila) n’ont pas eu à subir une campagne agressive.

Antoinette Spaak, de loin la plus virulente sur le plateau, a joué sur la fibre historique des femmes oppressées en Europe et dans le monde et a subtilement en tant que matriarche tenté de s’imposer d’autorité.

 

Rien dans la Constitution de notre pays, ni dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme ne vient interdire le port du foulard au sein d’une enceinte parlementaire, de la fonction publique ou au sein des écoles.

 

La preuve étant que les directeurs doivent modifier le règlement d’ordre intérieur de manière unilatérale pour bannir les étudiantes. Vive la démocratie et le traitement à deux vitesses, que l’on soit riche ou pauvre. Les princes Saoudiens polygames n’ont aucun souci à se faire au Hilton de Bruxelles et dans l’espace public…Vive le dollar roi et l’hypocrisie Occidentale ou les valeurs sont mélangés à toutes les sauces et servent dans ce cas, à exclure subtilement via la « défense » de nos « valeurs » qui seraient menacées  par les « Sarrasins » ou les « Ottomans ». Pour ma part, c’est une islamophobie non dissimulé qui rejoint d’une façon ou d’une autre, les attaques directes du Front National contre les musulmans et l’islam. L’islamophobie et un racisme spécifique qui touche les musulmans.  

 

Denis Ducarme, fils du père Daniel, ex président du MR, parle de valeurs et oublie le droit. En parlant de valeurs, il met ses adversaires dans une position d’infériorité avec un paternalisme non dissimulé, marque de fabrique, père et fils.

 

Nos valeurs : égalité homme – femme, neutralité, démocratie ne peuvent bien évidemment être qu’accepté par tous, ce qui diverge, c’est la question de l’interprétation lié au contexte.

 

Néanmoins nous ne pouvons que nous opposer à certaines valeurs de Denis Ducarme qui favorise les riches, aide Israël et soutien l’exclusion de femmes. Denis Ducarme est-il un exemple ? Surfer sur l’islamophobie ambiante, récupérer l’élue Ozdemir pour truster les antennes et se faire une pub ne fait par partie de mes valeurs…

 

La solidarité social fait-elle partie des valeurs de Monsieur Denis Ducarme ? Est-il pour une juste rétribution des richesses ? Pour condamner plus sévèrement les criminels à col blancs ? Met-il le même excès de zèle pour ceux qui riches, omettent de payer leurs contribution. Son père, Daniel Ducarme n’a-t-il pas été poussé vers la sortie du MR et envoyé en France pour se refaire une santé ? Les sous que son papa a « oublié » de verser pendant des années a privé notre pays d’une manne financière pour une juste redistribution des richesses.

 

Le père n’a-t-il pas également affirmé à la Dernière Heure, il y a plusieurs années que l’islam était un danger ? Je dis bien islam et non islamisme… Le fils semble avoir été influencé négativement par le père…

 

Monsieur Denis Ducarme estime t’il aussi que l’extrême droite est acceptable mais pas une élue portant le foulard ? Qui menace nos valeurs ? En tout cas l’extrême droite sûrement, mais alors pourquoi ne met-il pas autant de zèle qu’avec Mahinur Ozdemir ?

 

Heureusement que le président du MRAX a su remettre de la justesse dans un débat biaisé. Tandis que l’élu PS Emir Kir, peu clair, trop généraliste et surfant sur le politiquement correct s’est exprimé pour plus encore brouiller les pistes. Mais pouvait-il aller plus loin, sachant que sa formation est assez opposée au port du foulard ?  

La polémiste Nadia Geerts n’a rien amené au débat, sauf lorsqu’elle a décidée de mettre son foulard sur la tête, la démonstration a fait pschiiit…avec sa volonté de rendre notre état laïc comme en France pour mieux bannir.

Tandis que le philosophe Guy Haarsher, laïc convaincu a félicité l’élue Ozdemir tout en rappelant son rejet du foulard au sein de la fonction publique en rappelant la convention des Droits de l’Homme, avant que Radouane Bouhlal, ne vienne lui rappeler qu’il en fait une interprétation très large, puisque cette dernière était adressé plutôt pour le métier de juge. Le philosophe manque t’il de rigueur ou trompe t’il les téléspectateurs ?

Les propos plein de bon sens du Président du MRAX rappelant à juste titre qu’il faut une vraie neutralité au sein de la fonction publique et non pas une neutralité superficielle a agacé les invités laïcistes. Antoinette Spaak furieuse ferait mieux de se préserver et de sortir de son image de « Belgique d’avant guerre ». La neutralité proposée par Ducarme, Geerts, Haarsher et Spaak est bien superficielle. C’est le service qui doit être neutre, indépendant, juste et non la tenue vestimentaire…et puis c’est quoi cette idée de prendre nos citoyens pour des demeurés, arguant qu’il faudrait une apparence neutre pour ne pas « troubler » le citoyen démuni « intellectuellement ». C’est prendre les gens pour des idiots. Si une fonctionnaire portant le foulard oeuvrait au sein d’une commune en rendant un service neutre et professionnel, ce serai t le meilleur moyen de casser l’extrême droite, l’islamophobie et de faire de nos concitoyennes musulmanes, des êtres pareils…Mais le politique le veut-il ? Non, bien évidemment.

Mention positive également pour l’écolo, Zoé Genot qui en tant que féministe convaincue doit ramer à contre courant pour apporter un peu de rationalité dans un débat émotif ou la raison semble plonger vers le néant.

 

Enfin, quant à Mahinur et malgré les attaques et insinuations (ou nos pieux démocrates rappellent toujours l’exemple turc d’Ataturk pour pousser les belges musulmanes portant le foulard à mieux « s’intégrer »), elle a su garder son calme et son sourire en expliquant posément ses motivations. Elle a en tout cas, beaucoup de courage, face  à ce que l’on peut qualifier d’islamophobie déguisée.

Le président du MRAX a également beaucoup de courage de tenir des propos justes en rappelant le droit dans une société qui n’hésite pas à jeter le discrédit et à ostraciser les leaders minoritaires qui tentent de garder un discours, politiquement non correct mais tellement réaliste.

Enfin surprise, l’animateur remplaçant de Pascal Vrebos, Gregory Willock a bien fait son job, en tout cas, mieux que son collègue, parfois populiste mais tellement populaire…

 

 

 

 

Commenter cet article