réponse à une carte blanche du SOIR

Publié le par Mouedden

Proposition de carte blanche pour le journal le « Soir » : Voile : où sont les progressistes ? 
Infos : Afficher l'image en taille réellehttp://parlemento.com/




D’après la carte blanche du 6 juillet du sénateur libéral Alain Destexhe et du journaliste Claude Demelenne sur la question du voile/foulard, certains progressistes et féministes relaient les thèses des « musulmans rigoristes » (sic !) pour l’autorisation du port du foulard à l’école (95% d’interdiction), dans les entreprises, dans les administrations et au Parlement avec Mahinur Ozdemir. Ce serait, disent-ils, révélateur de la dérive de certaines féministes Occidentales. Le terme « féministe » est retranscrit par nos auteurs avec des guillemets, ce qui sous-tend que les féministes laïques en désaccord avec nos auteurs et notamment la députée Zoé Genot qui aurait estimée que pour certaines musulmanes, « l’élue voilée peut être un modèle pour l’émancipation des femmes », ne seraient que des féministes entre guillemets. Pire, elles (les féministes) feraient le jeu de l’intégrisme religieux islamique.

A aucun moment la raison des femmes n’est évoquée, à aucun moment le libre arbitre n’est mis en perspective. A suivre nos deux auteurs, seuls des éléments irrationnels ou pire mesquins (électoralisme) peuvent faire basculer les féministes dans l’acceptation librement consenti, du foulard.

Nos deux auteurs ne peuvent concevoir qu’une femme musulmane puisse porter le foulard de son propre chef, ainsi comme à des temps que nous pensions révolus et avec parfois les mêmes arguments (en leur inculquant nos valeurs, notre civilisation), nos deux auteurs utilisent une rhétorique basée sur le danger imminent afin de provoquer des peurs qui nous rappellent le « choc des civilisations », tout en prenant bien soin d’utiliser des auteurs ex musulmans, comme l’Iranienne, Charvott Darvan qui n’hésite pas à comparer le voile au port de l’étoile jaune par les juifs sous le régime nazi. Une comparaison qui fait froid dans le dos et démontre à suffisance la légèreté d’une comparaison indigne pour les rescapés des camps de la mort. Lorsque la plupart des progressistes ne désirent jouer sur cette fibre émotive, ils sont raillés ou sommés de choisir leur « camp ».

A croire que notre pays est menacé, qu’une cinquième colonne risque de nous envahir… Inutile de tenter une vaine explication rationnelle qui n’irait pas dans leur sens. Sourds, ils n’entendent que ce qu’ils veulent bien entendre. Et oui, il existe bien un féminisme musulman émancipateur qui a une autre historicité que celui de l’Occident. Le dire, est-ce faire le jeu de l’intégrisme ? Soyons sérieux.

Le hic, ici n’est pas d’évacuer les problématiques inhérentes à une société interculturelle. Le hic c’est de présenter les choses de manière si légère, si manichéenne en jouant sur les peurs.

Le 1er juillet dernier à Dresde en Allemagne (1), un prévenu s’est rué délibérément vers Marwa El Sherbini en lui assénant de violents coups de couteau. Elle est décédée et devient ainsi la première femme en Europe assassinée après avoir été insulté pour son foulard. Un an auparavant, le prévenu l’avait menacé et insulté « d’islamistes » et de « terroriste » car elle portait un foulard. Acte isolé d’un énième fou ?

Notre pays a lui aussi connu ses zones d’ombres avec des multiples assassinats racistes en 2002 et 2006 à Bruxelles et Anvers. A chaque fois, les auteurs, racistes invoquaient la non intégration et le rejet des musulmans considérés comme des étrangers. Bien sûr, aucun amalgame à faire avec nos deux auteurs, cependant leur prose simpliste donne du grain à moudre aux fous, fragiles et racistes. J’estime également que le raccourci entrepris par les auteurs à l’égard des candidats d’origine arabo-musulman manque de sérieux, même si le communautarisme existe comme chez les belges de souches. Il apparaît aussi que c’est plutôt avec l’aval des partis politiques que certains candidats musulmans ou non, tentent de séduire les électeurs musulmans en s’ingérant dans les mosquées et églises.

D’ailleurs une action citoyenne belgo-musulmane pendant la dernière campagne électorale (2) a été initiée afin de préserver l’espace religieux de l’ingérence politique. Rappelons également à Monsieur Destexhe que son parti, le MR n’a pas hésité à proposer aux électeurs, un candidat responsable d’une mosquée au scrutin communal de 2006 à Schaerbeek (sic) ! Sans oublier que MR n’a pas hésité, toujours en 2006 (3) à embrigader une ex-échevine transfuge… voilée ! Alors double discours ? Ne faisons pas de nos concitoyennes musulmanes des adversaires ou des ennemis, mais luttons plutôt contre notre ethnocentrisme, nos préjugés et les discriminations afin d’offrir à tous, les mêmes chances. Mouedden Mohsin Chroniqueur politique,

Note :

1) http://www.lemonde.fr/archives/article/2009/07/08/un-assassinat-a-la-cour-d-appel-de-dresde-bouleverse-les-musulmans-d-allemagne_1216634_0.html 2) http://vigilancemusulmane.be/bannir-la-campagne-des-mosquees-et 3) http://archives.lesoir.be/molenbeek-defection-ecolo-mariem-bouselmati-vire-au_t-20060830-0064ZD.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article