ces pratiques qui heurtent et choquent...

Publié le par Mouedden

Ces coutumes, pratiques et traditions qui heurtent et choquent…

 

Par Mouedden Mohsin

 

Le débat sur le voile focalise l’attention des médias et des politiques sur les musulmans. Il rend la vie de ces derniers plus difficiles. Inversons la tendance est listons ce qui pourrait chez les belges de souches « choquer ». Bien évidemment, ce billet est ironique. Il est à prendre au second degré car il est truffé d’amalgames et de simplismes.  

Ce florilège reprend 10 « traditions » ou « pratiques » décalés que l’on pourrait qualifier de « ringardes » ou « obscurantistes ».  

J’invite également nos politiques comme pour la question du foulard à créer une commission pour rappeler nos valeurs…

 

1)      la SAINT V !

 

La Saint Verhaegen est une manifestation estudiantine initiatique qui doit permettre aux étudiants de participer à certaines séances dite de bizutage parfois et/ou souvent dégradantes, humiliantes et à connotations sexuelles pour « forger » le caractère de l’étudiant et l’introniser auprès du cercle. Ces pratiques d’un autre temps ont connu l’un ou l’autre dérapage assez graves : violences physiques, humiliations, traumatismes. Et pourtant nos édiles politiques continuent à soutenir ces manifestations qui font de l’humiliation le ciment de ces pratiques. Vite, créons une commission pour interdire l’innommable !

 

2) les vieux dans les homes mouroirs !

 

Consternante pratique d’un autre âge ou la solidarité familiale semble avoir disparue. Ainsi, des parents sont jetés parfois comme des malpropres par leurs enfants consuméristes dans des homes devenus des centres de mouroirs. Si certains cas peuvent s’expliquer (difficultés financières, handicap), il est affligeant de voir tant de personnes maltraiter d’une façon aussi ignoble ces « vieux » qui ont été leurs parents.

La cellule familiale semble avoir explosé pour un individualisme forcené et une solidarité de façade. L’amour, l’expérience et la sagesse des nos vieux n’a plus sa place dans une société matérialiste. Vite, repensons la place des vieux dans nos sociétés. En Afrique, la place des personnes âgées est centrale. Au Sénégal, on affirme que lorsqu’un vieux meurt, c’est une bibliothèque qui brûle…les « sauvages » semblent plus civilisés.

 

3) l’amour des chiens !

 

Ce qui frappe lorsqu’on arrive en Belgique, c’est l’amour que beaucoup portent aux chiens de compagnie…Ainsi, le « toutou médor » habillé, remplace le fiston ou l’homme démontrant combien notre société est malade. Ainsi, certains toutous sont mieux traités que les sans papiers, les étrangers, le quart-monde et les êtres humains. Si « l’amour » des animaux est plutôt une bonne chose, il est quand même consternant de voir des magasins spécialisés et des salons « esthétiques » ouvrir ici et là pour nos amis à quatre pattes. Et je ne parle même pas des déjections qui inondent notre ville et fait de Bruxelles, une ville ou il faut plutôt regarder le sol plutôt que nos monuments….

Vite, créons une commission pour libérer les chiens de notre entreprise malsaine !

 

4) Sa laver les mains et se nettoyer les parties intimes semble fastidieux !

 

Il faut absolument que nos amis apprennent qu’il faut se laver les mains une fois avoir quitté les WC. En effet, je suis à chaque fois choqué de constater que trop souvent, nos amis belges passent du WC au salon, sans se savonner. Idem en ce qui concerne le lavage intime. Seul quelques morceaux de papiers semblent faire l’affaire, là ou le papier suivi d’un lavage à l’eau et au savon doit nécessairement conclure votre soulagement intime. Vite, créons une commission afin qu’elle planche sur les questions d’hygiène. Je préconise qu’en plus du papier hygiénique, chaque wc dispose d’un tuyau d’eau et d’un peu de savon. Attention cependant à ne pas prendre nos WC pour des piscines...

 

5) les soirées arrosées !

 

Ce mal touche toutes les communautés, mais apparemment l’alcool et la bière semble culturellement difficile à restreindre ou éliminer. Ainsi, l’alcool provoque accidents, violences et une attitude irrespectueuse. Bien sûr, interdire serait extrême d’autant plus  venant d’un musulman qui peut-être aurait comme finalité la suppression du produit « illicite ». Il faudrait que l’on m’explique néanmoins pourquoi nos pouvoirs publics (à part l’intérêt financier) tiennent-ils tant à cette « boisson de feu ». Le pire, c’est de voir notre championnat de football sponsorisé par … Jupiler. Vite, créons une commission pour protéger nos enfants de l’ivresse. Non, l’alcool et la bière ne sont pas un bien culturel mais une drogue néfaste pour le corps et l’esprit.

 

6) Croire ou savoir ?

 

Notre Ministre de l’Education devrait en extrême urgence expliquer à nos enseignants qu’il y a une différence entre croire et savoir. Beaucoup de professeurs ne font pas la différence et pensent par exemple sur la question du darwinisme qu’il faut imposer à nos enfants la croyance du Darwinisme. Ainsi, les enseignants quittent leurs champs éducatifs et scientifiques pour verser dans le champ dogmatique. Vite, créons une commission pour expliquer définitivement aux professeurs ce qu’est la neutralité et la différence fondamentale entre « croire » et « savoir ».

 

 

 

 

7) le mythe de Saint-Nicolas et du père Noël !

 

Là j’ai hésité car il faut néanmoins que nos enfants gardent cette part de naïveté et d’innocence. Cependant devant l’acharnement à faire de la rationalité, le dogme suprême surtout lorsqu’il touche les musulmans, il serait ainsi salutaire d’arrêter nos salamalecs à l’égard de nos enfants qui une fois adolescents se rendront compte que des carabistouilles ont été proférés tout au long du cycle primaire. Comment faire de nos enfants des êtres rationalistes et responsables et en même temps les tromper d’une façon aussi éhontée. Paradoxe Occidental.

En plus ce sont les parents qui passent à la caisse. Non, les enfants, papa Noël n’a pas de traîneau tiré par des reines sous un ciel étoilé. Non les enfants, Saint-Nicolas n’est pas gentil d’autant plus qu’il se sert de père fouettard qui lui est noir. Ainsi, on institue le « racisme » dans les têtes de nos chérubins dès l’enfance.

Vite, une commission pour plancher sur des fêtes plus responsables et surtout ne plus faire payer les parents !

 

8) Ces blagues vulgaires, graveleuses et en dessous de la ceinture

 

Passez une soirée avec des copains belges et comptez moins de 5 minutes avant d’entendre la première blague sexiste et vulgaire de personnes qui pourtant feront le maximum pour défendre l’égalité homme - femme ou la dignité de la femme (sic !).

Les blagues en dessous de la ceinture semblent faire partie comme pour le beauf français, d’une tradition bien ancrée. Ainsi, la présidente du Parlement Wallon n’a pas attendu longtemps avant de voir son collègue lui envoyer un sms graveleux qui fit la une des manchettes…et là, premier choc, les critiques les plus virulentes furent adressées à la présidente et non au « gentleman », démontrant si il fallait encore en douter, combien nos amis belges ont un humour pour le moins douteux. Vite, créons une commission afin de ne plus systématiquement considérer les femmes comme un objet sexuel.

 

9)    Un pays passe partout !

 

Tu veux de la came ? Des armes ? Des filles ? Des ecstasy ? Bref ce qui est louche ? Alors bienvenue en Belgique, plaque tournante de tous les trafics possibles, qui fait dire à certains que notre pays est devenu le paradis des mafieux…et le ventre mou de l’Europe. Une journaliste de la DH qui trouve une kalachnikov en moins de 6 heures à Bruxelles, des gendarmes qui tabassent des détenus comme à Guantanamo dans nos prisons et encore des meilleurs, non vraiment, c’est le plus beau pays du monde… Vite, créons une commission en extrême urgence pour traiter au cas par cas ces matières des plus dangereuses…Cependant, la commission « foulard » et « burqua » (même si elles n’existent pas) nous prend trop de temps et nous ne pouvons nous focaliser sur les priorités…

 

 

10) Une justice surprenante et une société de l’irresponsabilité

 

Bon, puisqu’il fallait terminer sur un cas plus hard, j’ai fais appel à mon sens de l’observation. Notre belle justice vient d’acquitter un père incestueux sous le prétexte de la « sexsomnie ». Terme nouveau que même le professeur Poirier qui dirige le Centre d’étude des troubles de l’éveil et du sommeil (Cetes) du CHU de Liège ne connaissait pas ! (Sic !).

http://www.lacapitale.be/actualite/faits_divers/2010-03-29/il-viole-sa-fille-mais-il-est-acquitte-il-etait-victime-de-sexsomnie-771094.shtml

Demain, n’importe qui invoquera n’importe quoi pour se tirer d’affaire. Je braque une banque, ce n’était pas moi, mais mon "agent" double. J'agresse quelqu'un, ce n’est pas moi, mais mon bras qui part en vrille…Pendant ce temps, on demande aux victimes de casquer, notamment le père Bouchaïb qui doit payer 75.000 euros de frais de justice de… son ex-épouse reconnue coupable d’infanticide, car insolvable. Un monde de fou ou le surréalisme à la belge. Vite, créons une commission pour soutenir les victimes de nos "idioties" et trouver enfin des punitions plus en phase avec le 21ème siècle !

 

Après ce florilège inepte et limite anti-belge, j’offre une Jups à tous mes amis belges qui ont cet humour décapant et décoiffant bien de chez nous…encore que… un bon thé à la menthe nous ferait le plus grand bien, foi de Raymond la Science… !

 

 

Publié dans actu-infos

Commenter cet article

Nathalie Preudhomme 03/04/2010 01:41


Excellent ! Merci de dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas... Nathalie