communiqué de presse du MRAX

Publié le par Mouedden

www.mrax.be


Le MRAX entame sa sortie de crise l’Assemblée générale a délibere ce mardi soir…

Communiqué de presse du 2 décembre 2009

Une Assemblée générale (AG) extraordinaire du MRAX s’est réunie ce mardi 1er décembre, à l’initiative (de plus) d’un cinquième des membres effectifs, conformément à nos statuts. L’objet était de mettre à plat les problèmes internes et les attaques externes, que subit le MRAX depuis plusieurs semaines. Gros succès en termes de participation : 64 membres étaient présents et 32 membres étaient représentés.

L’AG n’a pas commencé à l’heure, perturbée par un journaliste qui entendait imposer sa présence à l’AG au mépris de nos statuts qui établissent clairement que ce sont « les membres effectifs et adhérents en ordre de cotisation (…) [qui] y sont convoqués. » (article 12, alinéa 2, de nos statuts). Devant l’obstination de ce dernier, la police fut appelée sur les lieux pour le contraindre à sortir : ce qui fut fait.

La police est revenue quelques dizaines de minutes plus tard car elle s’interrogeait sur le caractère public de l’AG. Tout en précisant bien que les articles de presse de la veille (informant de la tenue de cette AG) ne la rendaient pas, de ce fait, accessible à tout public, le Conseil d’administration (CA) s’en est remis à l’AG pour clore définitivement ce sujet : l’AG a alors voté, à une très large majorité, la tenue de l’AG avec ses seuls membres (effectifs et cotisants). Ainsi, l’AG a enfin pu débuter pour traiter de la crise qui traverse le MRAX.

Pour lancer et alimenter les échanges de manière démocratique, quatre interventions se sont succédé : celle des quatre membres effectifs initiateurs de la présente AG extraordinaire ; celle des travailleurs grévistes ; celle des travailleurs non-grévistes ; et enfin celle du CA. S’ensuit un débat avec les membres présents : les interventions des uns et des autres étaient tantôt critiques, tantôt constructives… et toujours franches.

Au terme de ce long débat, trois motions, construites collectivement en séance avec les membres, furent soumises au vote de l’AG, laquelle - pour rappel - « est le pouvoir souverain de l’association » (article 11, alinéa 1er, de nos statuts) : 1) Motion de confiance au conseil d’administration : Le Conseil d’administration en général, et le Bureau et le Président en particulier, ont, ces dernières semaines, fait l’objet de nombreuses critiques, mais aussi de trop nombreuses accusations, diffamations ou charges mensongères. La question ici est donc de savoir si l’AG soutient le CA qu’elle a élu il ya plus de deux ans (élu pour un mandat de trois ans jusque juin 2010) et si elle considère que le CA a l’intégrité et la légitimité pour mener son action à terme.

Résultats : 63 voix ont exprimé leur pleine confiance au CA (contre 7 abstentions et 12 voix contre). Le CA (et par là même le Bureau et le Président) est ainsi pleinement restauré dans sa légitimité et son autorité. 2) Motion relative aux réformes du MRAX : Si le MRAX fait crise aujourd’hui, c’est notamment du à trois textes « piliers » qui font problèmes : les statuts, le règlement d’ordre intérieur et le règlement de travail. La présente motion a donc pour objet de confier au CA la charge de préparer, pour le mois de juin 2010 au plus tard, une profonde réforme : - des statuts, à soumettre à l’AG ; - du règlement d’ordre intérieur, à soumettre à l’AG ; - du règlement de travail, à concerter avec les travailleurs. Résultats : 68 voix se sont exprimées en faveur de ces réformes à effectuer (contre 3 abstentions et 1 voix contre).

Le MRAX verra ainsi ses structures rénovées, son efficacité augmentée et son professionnalisme renforcé d’ici les sept prochains mois. 3) Motion tenant à la conciliation interne : Constatant que le conflit entre le CA et une partie des travailleurs est bloqué, le Président du Bureau de Conciliation (réuni le 18 novembre dernier) prit ses responsabilités en formulant une recommandation (non juridiquement contraignante, mais d’une importante autorité morale) consistant en ce que : I. le CA procède rapidement à l’embauche d’un nouveau directeur ; II. les négociations se poursuivent autour d’une note de dix points, issue d’un début de dialogue entre le CA et les travailleurs, le 12 novembre dernier ; III. une description de la manière dont l’équipe des travailleurs contribue aux actions de l’association soit rédigée sachant que la responsabilité politique incombe par nature au CA ; IV. une clarification de ce qui relève du règlement d’ordre intérieur et du règlement de travail, soit établie ; V. la concertation reprenne dans des conditions sereines. Des différentes interventions issues des membres, le mode opératoire retenu pour cette recommandation est un groupe de travail composé de 8 personnes : - deux membres du CA + deux autres personnes (des membres de l’AG choisis par le CA et/ou de la FESEFA) ; - les deux délégués syndicaux + leurs deux permanents syndicaux.

Résultats : 66 voix se sont exprimées en faveur de l’adoption de cette motion (contre 3 abstentions et 1 voix contre). Ce processus de concertation sera lancé sans plus attendre, dès ce mois de décembre. Le MRAX ne sortira pas de ses difficultés dans les jours qui suivent : plusieurs semaines seront nécessaires pour remettre en état de marche notre organisation âgée de plus de 60 ans, dont la culture de travail et les enjeux des combats à mener doivent être remis à jour. Mais – et la grande majorité des membres de notre Mouvement l’a manifesté – le MRAX y arrivera sans aucun doute, car une parole antiraciste de combat, indépendante, pluraliste, populaire et proche des populations discriminées est indispensable dans notre société.

Contacts : Radouane BOUHLAL, Président, radouane.bouhlal@gmail.com - 0475.75.14.89. Elisabeth COHEN, Trésorière, lizabeth.cohen@gmail.com - 0473.90.01.91. Hamel PUISSANT, Secrétaire, hamelpuissant@hotmail.com - 02.345.94.47.

Commenter cet article