communiqué de presse : relation Belgique - Israël

Publié le par Mouedden

                                        Communiqué de presse 

« Collectif pour le respect à la Démocratie »

Lettre ouverte au gouvernement Fédéral, Régional et Communautaire de Belgique

 

 

       

 

        Abstention de notre pays lors du vote au Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies concernant le rapport « Goldstone » sur les crimes de guerre de l’Etat israélien - Mission économique de la Région Bruxelles Capitale et Israël – Festival du Cinéma israélien - Tapis de fleurs pour Tel-Aviv

 

Notre pays vient de s’abstenir lors du vote du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies sur le rapport « Goldstone », le 23 octobre dernier. Ce rapport met en évidence les nombreux crimes de guerre, voire contre l’humanité, perpétrés par le gouvernement israélien lors de l’opération « plomb durci » à Gaza au mois de décembre 2008 – janvier 2009.

 

Lorsque nous analysons le résultat final, nous constatons que les pays européens ont voté majoritairement contre le-dit rapport (Pays-Bas, l'Italie, la Slovaquie, la Hongrie), tandis que la France et la Grande-Bretagne ont refusé d’y participer, démontrant ainsi le mépris de certains Etats européens à l’égard de l’Institution et des victimes palestiniennes. Le rapport a finalement été adopté à une courte majorité, grâce aux voix des pays du Sud, ce qui vaut aujourd’hui à Israël d’être mis à l’index et de présenter ce rapport comme « injuste » voire « antisémite », là où l’initiateur du rapport, Monsieur Goldstone est lui-même issu de cette communauté.

 

Cependant, nous ne pouvons nous satisfaire de cette abstention qui dans ce cas équivaut à un soutien à la politique belliqueuse israélienne, faite d’occupation, de violations systématiques de toutes les résolutions des Nations Unies. Notre pays ainsi que l’Europe bafoue nos valeurs démocratiques en adoptant, une fois de plus, une posture politique inexcusable et plus grave injuste.

 

En outre, que la mission économique soit directement impulsée par le gouvernement bruxellois où le Ministère en charge des affaires extérieures de la Région, à savoir le Ministre Benoît Cerexhe (CDH) démontre là aussi, le mépris à l’égard des 1.400 victimes Palestiniens, dont de très nombreux civils victimes des obus et balles israéliens, sans parler des milliers de blessés et de personnes traumatisées. A ce jour, tant le gouvernement bruxellois que le Ministre Benoît Cerexhe se taisent dans toutes les langues et ce malgré les très nombreuses interpellations citoyennes.


     
Nous avons également appris que la Région bruxelloise financera avec le          soutien de l’Ambassade d’Israël, le festival du cinéma israélien de Bruxelles qui se déroule actuellement. Ce dernier est organisé dans le cadre du 50ème anniversaire du CCLJ.

     
Le Centre communautaire laïc juif est une antenne de la gauche sioniste radicale, proche des travaillistes qui ont déclenché l’opération « plomb durci » à Gaza. L’actuel président  israélien, Shimon Perez est lui aussi un travailliste des plus belliqueux qui n’hésite pas à justifier et à défendre le passif criminel israélien.

       
Ainsi, grâce à la Région bruxelloise et aux partis politiques qui sont dans la majorité, chaque Bruxellois soutient financièrement le projet communautariste du CCLJ qui se voit ainsi récompensé pour son soutien inconditionnel à l’Etat d’Israël. La proximité du CCLJ avec un parti de gauche belge est à nos yeux, une collaboration des plus cyniques. 

 

   Enfin, le bourgmestre de la ville de Bruxelles, Freddy Thielemans (PS) s’est rendu mi-septembre en Israël en offrant un tapis de fleurs (financé par une société belge) dans le cadre du 100ème anniversaire de la création de la ville de Tel-Aviv. Le bourgmestre a tenu un discours avec son homologue Israélien à Tel-Aviv. Le voyage aurait été payé par la ville de Tel-Aviv, même si le bourgmestre l’a nié après avoir rencontré le 22 septembre une délégation citoyenne offusquée par ce blanc-seing donné à un Etat qui bafoue toutes les résolutions des Nations Unies.



En fin de compte, toutes ces lâchetés additionnées et à chaque fois, justifiées par nos édiles politiques ou notre gouvernement, (voir encore récemment le fameux rehaussement de l’accord économique entre l’Union Européenne et Israël au mois de décembre 2008 faisant d’Israël, un membre quasi permanent de l’Union Européenne) sont des compromissions et des collaborations avec un régime qui sous prétexte d’être « démocratique », mais avec un gouvernement hétéroclite dont l’extrême droite, reçoit une carte blanche pour poursuivre son projet ségrégationniste, colonialiste et criminel.

 

Aujourd’hui, plus qu’hier, nous exigeons de notre gouvernement fédéral, régional et communautaire, une attitude responsable et respectueuse du Droit international.

 

A savoir :

 

1.      Exiger le respect du Droit international afin de mettre fin au blocus et à l’embargo de la Bande de Gaza, mais aussi en Cisjordanie avec les multiples check-points.

2.      Suspendre tous les accords commerciaux avec Israël tant que ce dernier poursuit ses multiples violations concernant le Droit humanitaire et les Droits de l’Homme.

3.      Exiger Israël à se conformer au Droit international en respectant notamment la décision de la Cour Internationale de Justice de la Haye concernant le mur de la honte qui pénètre le territoire palestinien et divise les familles et les villages palestiniens.

4.      Soutenir et ratifier le rapport « Goldstone »

5.      Participer à la campagne de boycott international tant que ce pays ne respectera pas les Accords internationaux.

6.      Exiger d’Israël le respect de toutes les Résolutions des Nations Unies.

7.      Exiger d’Israël la libération de milliers de prisonniers politiques palestiniens, dont Marwan Barghouti, kidnappé depuis 2002 en violation de toutes les règles internationales avec notamment des traitements inhumains et dégradants.

8.      Exiger d’Israël la libération  de plusieurs centaines de mineurs palestiniens incarcérés dans les prisons israéliennes sans jugement.

 

En outre, nous exigeons de nos politiques que les deniers publics ne soient plus attribués aux associations sionistes de Belgique qui promeuvent un projet communautariste de soutien à une politique criminelle.

 

Les Palestiniens déshumanisés, sont un peuple ouvert, dynamique à la culture séculaire qui quotidiennement face à une occupation invraisemblable, résistent, via les actes politiques et civiques, les arts et la culture et toutes les formes d’expression non violente.

 

Nous continuerons à militer afin que nos multiples gouvernements ne soient plus « hors-la-loi » par rapport aux règlements communautaires européens.

Nous continuerons à informer et sensibiliser l’opinion publique, les associations et les médias afin de mettre en évidence vos politiques ignominieuses ou espérons-le justes et courageuses.

 

Salutations distinguées.

 

Infos – contact : Mouedden Mohsin

 

GSM : 0473.595.407

                             mohsin.mouedden@gmail.com

                              

 

Najat Saadoune,         

Présidente Dar el Ward               

 

Jacob Mahi,

Islamologue

 


Daniel Vanhove

Observateur civil en Palestine & Auteur

 

Karima El Mouzghibati,                      

juriste

 

Oscar Flores,                      Moussaddaq Abdou,

                                  citoyen,                                               citoyen,

 

 

Le collectif pour le respect de la Démocratie est une association fondée en 2002 suite aux multiples crimes racistes en Belgique. Il a pour objectif de militer en faveur d’une société respectueuse des valeurs démocratiques et humaniste

Publié dans dossier palestine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

masters dissertation 08/12/2009 15:18


Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!