GAZA commémoration

Publié le par Mouedden

 

http://www.youtube.com/watch?v=-kbmYZ4A4ag&feature=related

 

http://www.youtube.com/watch?v=BsZDXWKuGZY&feature=related

 

Non à l’antisémitisme, oui à une  paix juste au Proche-Orient

 

 

Par Mouedden Mohsin

militant associatif

 

Ce 26 décembre 2010, un peu partout dans le monde, les citoyens épris de justice commémoreront les 1400 morts palestiniens et la destruction sauvage de la Bande de Gaza par l’armée israélienne.

 

Inutile de revenir sur cette énième violation de Tel Aviv qui n’a rien appris de ses erreurs passées. Que du contraire, au plus le temps passe, au plus la droite comme la gauche et l’extrême droite de ce pays semble aller dans la direction d’une histoire morbide : colonisation, spoliations, crimes contre l’Humanité et inhumanité élevée dans une forme de civilisation cynique et malade…Bien sûr, on entendra les sempiternels orfraies des BHL, Finkelkraut, Gluksman, Taguief et de nos amis sionistes virulents, plus israéliens que les israéliens pour qui la critique envers ce pays est considéré comme un début d’antisémitisme.

 

Ah Torquemada, te voici de retour sous une forme là aussi « civilisée » et « polie »…Tu suscites la crainte et la lâcheté, face à toi, on se tait ou on se rallie, celui qui ose te tenir tête doit faire face à des campagnes d’intimidations voir à des procès…Mais si aujourd’hui, tu sembles si fort, c’est parce que nous avons été si faibles, si couards…Peur de toi, car puissant, menaçant et cynique…Mais aujourd’hui et plus encore demain, les choses changent, évoluent.

 

Mais que dis-je là ? Ne suis-je pas excessif comme on dit pudiquement ? Ne sommes-nous pas là dans une énième chasse aux sorcières ? Israël, cet enfant vigoureux, difficile et gâteux, n’est-il pas entouré d’adultes fourbes et fossilisés ? Recroquevillés sur des traditions passéistes n’attendant qu’un geste pour mettre fin à la vie de l’agneau ?  

 

Disons-le clairement et sans ambages, Israël est une démocratie, beaucoup ne seront pas d’accord avec cette affirmation, la jugeant indécente, soit.

 

Israël est une démocratie forte, avec des séparations de pouvoirs « réelle » malgré la place très importante de l’armée et malgré les discriminations primaires envers les arabes et africains israéliens. Néanmoins, et malheureusement cette démocratie est également criminelle et coloniale, comme hier la France Républicaine et l’Angleterre Impériale.

 

Elle use et abuse de sa force dominatrice qui n’est qu’un terrorisme civilisé aux dégâts dévastateurs.

Ce pays existe, il vit, sa population malgré sa peur irraisonnée et savamment entretenue doit radicalement changer de stratégie politique et s’ouvrir au monde. Israël doit apprendre à respecter la vie, l’Homme et la terre.

 

L’Europe et l’Amérique ne seront pas toujours là. Bientôt la Chine, le Brésil et le monde en voie de développement équilibreront les rapports de force.

 

Israël doit continuer à exister, à vivre, comme la Palestine a droit à sa terre, ils seront ainsi une chance pour le monde arabe, actuellement géré de façon despotique par des féodaux allié de l’Occident. Israël, n’est pas un îlot entouré d’ennemis, même avec l’Iran ou la Syrie.

Comment ces deux pays pourraient être une menace alors qu’ils ne possèdent qu’un armement second ? Les bombes atomiques par centaines que Tel Aviv fait mine d’oublier ont été déterrée depuis par le courageux Mordechai Vananu, cet ingénieur israélien d’origine marocaine qui dévoila l’arsenal atomique d’Israël en 1986 (condamné à 18 ans d’emprisonnement).

Si aujourd’hui, un apartheid du 21ème siècle frappe de plein fouet les palestiniens vivant dans des « bantoustans », c’est parce qu’il se sait fort et puissant. Il est insolent et bombe le torse face à des adversaires diabolisés et quasi désarmés, en soi le palestinien est l’ennemi rêvé… comme hier le Sioux « sauvage », il est précédé d’une réputation sulfureuse. N’avons-nous rien appris de l’histoire ?

 

Non, Israël n’est pas menacé militairement, si certains pouvaient le penser dans les années 40, 50, 60 et 70, les archives dépoussiérés et l’attitude de ce dernier démontre au contraire qu’il est depuis sa création, un Etat qui s’est imposé par la force et la terreur, en plus d’être depuis sa création l’avant-garde de la domination Occidentale qui aujourd’hui des Etats-Unis à l’Europe, soutien, finance, et l’arme à ne plus en finir.

 

On entendra là aussi les cris indignés, les envolées lyriques et les voix enflammés ou larmoyantes des BHL et propagandistes du mensonge raffiné devenu depuis grossier et indécent. Les rois de l’indignation sélective ajouteront : « Encore Israël, cette démocratie fustigée ». Le cœur sur la main, ils enfonceront le clou : « Ce modèle de démocratie dans une région minée par les dictatures ». Ou encore pour boire le calice jusqu’à la lie « Les fascislamistes veulent détruire notre Civilisation ».  

 

Il est vrai diront bien des belges, que ces « musulmans » ou « arabes » sont étranges avec des mœurs sarazines que notre vaillant Bouillon de son prénom Godefroid a combattu en Palestine, déjà.  Procédé vieux comme le monde, lorsque l’argumentaire raisonné fait défaut, on fait appel ainsi au bas instinct de l’Homme ou la peur, encore elle fait tout avaler. 

 

Inutile également de compiler les crimes de ce pays, ils seront balayés d’un revers de la main par ceux qui considéreront que ce pays ne fait que se défendre.

 

Inutile de rappeler que des israéliens et des juifs, minoritaires certes, condamnent Israël, ils deviennent à la seconde près des « idiots utiles de l’islamisme » ou des « traitres », voir même des antisémites (sic !).

Inutile de dévoiler le rapport Goldstone ou les multiples Résolutions des Nations Unis non respectés et violés par ces derniers, cela s’apparente à un complot de l’ONU, grande instance mondiale aux « mains comme nous le savons des musulmans ».

Inutile de revenir sur le plan de paix arabe de Ryad, il sera considéré comme une stratégie machiavélique ou une énième félonie d’arabes, toujours fourbes comme se plait à le rappeler l’imaginaire occidental, relayé aujourd’hui par les sionistes radicaux.

 

Inutile de revenir sur la « flottille liberté pour Gaza » ou un massacre sans nom dans les eaux internationales démontre à suffisance la violence brutal et inutile du pays qui aime voir le sang couler.

Inutile de revenir sur les malheurs, les expulsions, les crimes d’états, les bombardements et les milliers de prisonniers politiques palestiniens, ils seront balayés là aussi par le cynisme ambiant et la complicité de celle qui ne cesse de nous faire la morale, l’Europe...cette vieille dame avachie qui pleure son passé colonial perdu et qui avec Israël a le sentiment peut-être d’encore détenir un semblant de pouvoir…

 

On pourrait continuer indéfiniment, jusqu’à la nausée, les supporters d’Israël, plus acharnés que les hooligans entêtés continueront à travestir, à menacer, à diaboliser avec il faut le dire la complicité de certains médias et le silence, lourd, lâche et finalement pesant de l’administration américaine et de l’Union européenne…De l’échevin au Premier Ministre, du Président au conseiller communal, tous ou presque ont peur…Rares sont les indignés qui osent se lever.

 

Mais que faire dès lors ? Continuer, poursuivre et s’indigner… ? A quoi cela sert-il ? L’essai remarquable de ce grand homme âgé de 93 ans, Stephane Hessel doit nous indiquer la voie à suivre, sur la Palestine mais aussi les autres enjeux sociétaux. S’indigner contre l’injustice, s’indigner contre l’occupation, s’indigner contre le fort lorsqu’il est injuste, s’indigner, se lever, marcher, penser, réfléchir et œuvrer…pour la paix au Proche-Orient et dans le monde.

Le chantage à l’antisémitisme fait peur mais n’arrêtera pas le train en marche.

 

L’antisémitisme, nous le réprouvons de toutes nos forces comme l’islamophobie et toutes les formes de racismes. Ce chantage ne nous fera pas taire sur l’attitude d’Israël.

 

Les musulmans antisémites, c’est le nouveau scénario des nouveaux penseurs pro-israéliens. Cet « antisémitisme nouveau », des banlieues et des quartiers bruxellois remplaceraient celui de l’extrême droite. Fable rabâchée et qui à la fin devient une vérité. S’il existe des antisémites chez certains musulmans minoritaires et déstructurés qui prend sa source dans ce conflit au Proche-Orient et d’une lecture religieuse orientée, il existe également un racisme envers les musulmans et les arabes chez les juifs et israéliens, tant du monde laïc que religieux. Mais allons-nous procéder par amalgame et disqualifier l’autre en faisant des généralités outrancières ?

 

N’empruntons pas les armes infâmants de nos adversaires, même si ils sont parfois efficaces.

Cette nouvelle stratégie efficace et malhonnête sert juste à nous faire oublier le principal : L’injustice commise au Proche-Orient.

 

Pour toutes ces raisons, combattre l’antisémitisme est notre devoir, honorer les morts tombés injustement qu’ils soient juifs ou rwandais est notre devoir. Ceux qui au nom de la libération du peuple palestinien utiliseraient des propos indignes auront notre plus ferme condamnation.

Idem en ce qui concerne, ceux qui diaboliseront les musulmans car musulmans.

 

Ce dimanche 26 décembre 2010, de Bruxelles à New-York et de Jérusalem à Tokyo, soyez comme Stéphane Hessel, un indigné.

 

Indignez-vous pour ne pas oublier le massacre de Gaza.  

 

Bonne Année 2011.

 

 

Commenter cet article