projet les Ambassadeurs de la Paix

Publié le par Mouedden

Chers amis,

 

 

 

 

 

 

 

Je vous informe que depuis le mois de juillet je travaille avec l'asbl Citoyenneté Active sur un projet intitulé "les Ambassadeurs de la Paix". Ce projet qui a vu le jour il y a 6 ans, n'a pû se concrétiser qu'à partir de juillet 2010...

6 ans d'attente pour mettre sur un pied un projet ambitieux, délicat et qui a comme objectif de retisser des liens entre les communautés juives et arabo-musulmanes (turques, iraniennes, pakistanaises, etc..).

 

Pour ce faire, une formation de 100 heures sera dispensé de fin septembre à mi-décembre 2010 à 45 jeunes adultes de 18 - 40 ans pour les préparer à être des "Ambassadeurs de la Paix" et à ainsi tisser des liens, construire des ponts avec l'autre. Cette formation est bien évidemment ouverte à toutes et à tous.

 

Si le conflit israélo-plaestinien ne réunira pas encore les communautés juives et arabo-musulmanes, il faut également rappeler que des liens existent entre une petite partie de la communauté juive et arabo-musulmane... Lire notre communiqué de presse.

 

Je vous donne rendez-vous prochainement sur notre nouveau site web et d'autres articles

www.ambassadeursdelapaix.be

 

Bruxelles le 27 septembre 2010

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

"Les Ambassadeurs de la Paix » pour rapprocher les communautés juives et arabo-musulmanes de la Région bruxelloise…et du pays"

 

A l’heure ou notre pays connaît certaines tensions communautaires…

A l’heure ou la diabolisation des minorités culturelles semblent nourrir les plus radicaux…

A l’heure ou certains médias populistes versent dans des amalgames dangereux…

A l’heure ou le conflit au Proche-Orient crée des clivages et une fracture certaine…

A l’heure ou le populisme (et la montée des racismes) en Europe semble se banaliser…

 

Nous, acteurs associatifs bruxellois et belge, francophones et flamands de la seconde génération dont les parents sont originaires de la rive sud de la Méditerranée, nous portons avec l’association «Citoyenneté Active », un vaste, ambitieux et délicat projet, à savoir celui des « Ambassadeurs de la Paix ».

 

Ce projet qui s’articule sur trois axes : « Formation de 100 heures » - « Quinzaine de l’Egalité des Chances et de la Diversité » et « projets et activités en 2011 » désire lever les barrières entre les communautés juives et arabo-musulmanes de la Région bruxelloise dans un premier temps et du pays dans un second temps.

 

Si le conflit au Proche-Orient ne nous réunira pas à court terme, il semble par contre miner les relations inter-communautaires. Même si nous nous devons de rappeler qu’il y a entre une minorité de la communauté juive et arabo-musulmane des liens et parfois des collaborations fructueuses.

 

Nous pensons, peut-être naïvement qu’en tant que belges enrichis de nos multiples cultures et identités, que nous avons encore plus le devoir pour les générations actuelles et futures d’oser les rapprochements sincères. Malgré nos différences culturelles, « sociales », ethniques, religieuses ou idéologiques et politiques, nous pouvons avoir le discours de la sincérité (sur le conflit au Proche-Orient et autres…) et en même temps initier un tel projet qui a comme ambition de retisser des liens et jeter des ponts. Là aussi, une nuance s’impose. Les arabo-musulmans et les juifs sépharades, malgré les vicissitudes de l’histoire, ont beaucoup de points en communs. Encore aujourd'hui.

 

Notre idéal n’est pas nécessairement la période de coexistence judéo-arabe et judéo-musulmane d’Al Andalus, du Maghreb, voir de l’Iran ou de l’Empire Ottoman. Cependant, nous pouvons partir de cette histoire sans la magnifier pour réinventer et construire ensemble, une société du 21ème siècel ou ces deux communautés pourraient partager le maximum.

 

 

La première étape passe par la connaissance et le respect de l’autre. Ainsi, nos jeunes adultes à l’issu d’une formation qui débutera ce mardi 28 septembre à 18h00 à  Molenbeek au Centre communautaire Maritime pour se clôturer au mois de décembre 2010, devront dès 2011 être les « Ambassadeurs de la Paix » et impulser divers projets au sein des quartiers et communes de la Région bruxelloise.

 

Nous pensons également que les médias ont un rôle capital à jouer pour favoriser le dialogue, l’entente et une information ou on ne parlerait pas nécessairement que des « trains qui n’arriveraient pas à l’heure ». Nous restons cependant réaliste, nous savons que cela va être difficile, délicat, qu’il faudra ménager les susceptibilités ici et là, avancer avec une « feuille de route » réaliste qui fera avancer nos idéaux. Enfin, notre modeste association de quartier « Citoyenneté Active » fera son possible pour proposer aux jeunes une alternative au repli, au communautarisme et aux méfiances réciproques. Nous pensons que le choc des incultures et des ignorances ont fait des dégâts et que nous en portons tous une responsabilité.

 

Enfin, nous aurions également souhaité avoir un soutien des échevins de la Région bruxelloise. En effet, sur 12 échevins contactés, nous n’avons eu à ce jour, aucune réponse positive. Nous sommes persuadés que c’est au niveau local que ce travail est d’abord le plus nécessaire. Nous le regrettons et invitons le monde politique à soutenir plus encore ce type d’initiative.

 

Nous en profitons également pour remercier la Région bruxelloise mais également la Fondation Hassan II pour le soutien apporté au projet.

 

Nous souhaitons vivement vous rencontrer afin de vous faire partager notre projet plus encore. Nous vous communiquons également certains documents qui pourront vous aider à mieux cerner le projet.

 

Nous restons à votre entière disposition pour de plus amples informations.

 

Contact : Directeur du projet les « Ambassadeurs de la Paix », Mouedden Mohsin  - 0473.595.407 – mohsin.mouedden@gmail.com

 

www.ambassadeursdelapaix.be (en fonction à partir de mercredi)

 

Une formation unique en Belgique sur les communautés juives et arabo-musulmanes de Belgique 

  

Citoyenneté Active est une association sans but lucratif qui depuis 2006 organise dans les quartiers populaires de la Région bruxelloise, des espaces de rencontres, de prise de parole et de débat avec les jeunes des quartiers populaires.

Objectif du projet « les Ambassadeurs de la paix »

Nous désirons former des jeunes adultes sur l’interculturalité, la diversité et le mieux vivre ensemble à travers l’étude des communautés juives et arabo-musulmanes de Belgique. Cette formation de 100 heures permettra à nos étudiants d’impulser des projets en faveur de la cohabitation harmonieuse, du mieux vivre ensemble et plus généralement de la paix à partir de 2011.  Cette formation s’adresse à toutes les personnes qui sont désireuses d’œuvrer pour le rapprochement entre ces deux communautés.

A qui s’adresse la formation ? La formation s’adresse plus spécifiquement aux animateurs, éducateurs, médiateurs, assistants sociaux, journalistes et personnes évoluant dans les médias, … Et de manière générale à toutes les personnes désireuses de jouer un rôle dans le rapprochement entre ces deux communautés.

Pourquoi une telle formation ? Car nous pensons que la situation actuelle faite de repli identitaire, de méfiance réciproque est dommageable pour toutes et tous. Le conflit au Proche-Orient est le vecteur par lequel, les méfiances sont les plus outrancières. Si ce conflit aujourd’hui dresse les barrières il ne faudrait oublier la longue coexistence des juifs et arabo-musulmans tout au long de l’histoire. La culture arabo-musulmane et juive sépharade, notamment au Maroc et lors de la période d’Al Andalous ont contribué à façonné une culture et une civilisation riche, prometteuse et féconde que nous devons transmettre aux plus jeunes. Enfin, le 20ème siècle a été particulièrement douloureux pour ces communautés, au sein d’une histoire plus que tortueuse. Les centres d’exterminations laisseront à jamais une tâche sombre pour l’histoire de l’Humanité. Nous désirons également mettre l’accent, malgré la violence coloniale sur l’implication des enfants d’Afrique du Nord et d’Afrique sub-saharienne lors de la première et seconde guerre mondiale pour libérer l’Europe. Nous pensons qu’il est par conséquent temps de mieux nous entre-connaître, car nous estimons que nous avons des choses à partager, une histoire à respecter et un présent et un avenir à construire, pour nous et nos enfants.

Pour quels engagements ? Les étudiants participeront à la quinzaine de l’Egalité des Chances et de la Diversité qui aura lieu du 10 au 25 novembre 2010 avec notamment 5 activités (conférences, activités culturelle et culinaire). En outre, il sera demandé à chaque étudiant de mener une action ou de porter un projet en 2011 qui aura pour but de favoriser le dialogue. Il n’y a aucune obligation, cependant, nous invitons vivement nos étudiants à penser une activité ou un projet qui a pour but de favoriser le mieux-vivre ensemble.

Exemple : diffusion d’un film dans une association sur les deux communautés, débats, action sportive ou culturelle, expos, animation radio, l’organisation d’un repas, d’un voyage, création de plate-forme commune sur des sujets d’actualité et de citoyenneté ou simplement une visite… Nous serons disponibles pour soutenir ces types de projets et mettre ainsi notre expérience à la disposition des étudiants.

Pourquoi l’appellation « judéo-arabo-musulman » ? Par simplicité et facilité. Ce projet n’est pas focalisé sur le cultuel mais élargit la notion à l’identité culturelle la plus large possible. Ainsi, sous le vocable musulman peuvent se reconnaître toutes les personnes non arabes, on pense évidemment aux turcs, pakistanais, iraniens et autres…Si une partie importante de notre public est belgo-marocain, il va s’en dire que ce projet se veut ouvert à toutes et à tous. En outre, cette formation s’adresse bien évidemment à toutes les croyances dont sont issus ces communautés plurielles et riches par leurs diversités.

L’architecture de la formation : la formation a trois volets : formation théorique type « académique » ou « éducation permanente » - rencontre avec une personnalité – visites extérieures qui auront lieu soit le samedi, le dimanche ou encore le mercredi.

Les formateurs : Nos formateurs sont des personnes d’une grande compétence et fortement sollicités. Nous avions comme condition de plutôt chercher des formateurs proches du terrain avec une méthodologie type « éducation  permanente ». Nous vous dévoilerons la liste de nos intervenants le 25 septembre 2010 sur notre nouveau site web. Infos : mohsin.mouedden@gmail.com 

Conditions pour pouvoir participer à cette formation : être âgé de 18 – 40 ans, motivé(e), ouvert d’esprit, être si possible dans un métier social, mener une action pacifique en 2011, s’acquitter d’un droit d’inscription de 30.00 ou 20.00 (demandeur d’emploi, étudiant, …), participer à un entretien avant le début de la formation.

Début de la formation : Le mardi 28 septembre – début décembre 2010 à raison de deux soirées par semaine (mardi et/ou jeudi de 18h00 – 21h00)

Fin des inscriptions : 20 septembre 2010

 

Formation « les Ambassadeurs de la paix sur les communautés judéo-arabo-musulmane

Mardis et jeudis de 18h00 – 21h00

De la philosophie hellénisante à la métaphysique persane par Mohamed Jamouchi

De la philosophie histoire (ibn khaldun) à la philosophie du renouveau (Iqbal) par Mohamed Jamouchi

L’histoire de la Shoah par Joël Kotek

L’histoire de l’antisémitisme par Joël Kotek

L’histoire du sionisme et son idéologie par Joël Kotek

"Mémoires d'Al Andalus: entre nostalgie déformante et amnésie trompeuse" par Farid El Asri

De la judaïté, du culturel au cultuel… (histoire de l’immigration juive) par Thomas Gergely

L’histoire de l’immigration maghrébine et turque par Ural Manço

Les tirailleurs africains pendant la 1ère et la 2ème guerre mondiale par Mourad Boucif

L’histoire du conflit israélo-palestinien et ses répercussions en Belgique par Michel Staszewski

La situation et les droits de minorités religieuses en Belgique par Joeke Callewaert

L’islamophobie, un racisme particulier ? par Michaël Privot 

Négationnisme & révisionnisme, qu’est ce que c’est ? par Michel Staszewski

« juifs et palestiniens pour la Paix » par Nadia Farkh et Marianne Blumme

Identités juives, questionnement sur les identités juives et les sépharades dans le monde d’aujourd’hui : Paul Dahan

« De Maïmonide à Lévinas en passant par Spinoza, les grandes figures intellectuelles juives de l’histoire »

 

Visite du fort de Brendhonk et du camp de Dossin à Malines - Visite du mémorial juif à Anderlecht – visite du musée juif de Bruxelles

Visite de la grande Mosquée de Bruxelles - Visite d’une synagogue de Bruxelles

Rencontre avec un rabbin et un imam

Visite du musée de Gembloux et du cimetière de Chastres

Préparation aux divers projets en 2011

Rencontre avec le conseiller de Barack Obama sur les minorités (et la diversité) aux Etats-Unis

Rencontre avec un réalisateur israélien et palestinien du festival du film Méditerranéen de Bruxelles

Visite de l’Institut du Monde arabe/grande mosquée de Paris/grande synagogue/quartier « juif » à Paris

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fin des inscriptions : 20 septembre 2010

 Début des cours : MARDI 28 SEPTEMBRE 2010 – Fin des cours début décembre 2010.

 

Commenter cet article

mohsin 19/10/2010 01:15


bonjour, voici mon gsm 0473.595.407
merci d'avance.
Mohsin


Sophie ERNST 07/10/2010 08:23


Formidable, d'accord à 100% avec ce texte d'une intelligence rare, et je veux absolument entrer en contact avec vous. Cf mon livre à l'INRP